HELENE MONGIN

retour
 

L’imperceptible La série de ses Paysages Traversés-Traversant, commencée en 2005 en photographie avec la voie ferrée est développée en gravure et en peinture-photographique avec les usines, les ponts, les chapelles, les arborescences puis les montagnes en encre et lavis. Des points de vue rapprochés ou éloignés, de la ville à la nature, (Toulouse, l’Ariège, la Haute-Garonne), ces paysages révèlent des apparitions, des disparitions et questionnent l’artiste sur la notion du visible et de l’imperceptible, de ce qui nous échappe, tout un processus de création et de transformation s’opère entre photographie, peinture et chimie… Hélène Mongin a une licence d’arts plastiques (Université de Toulouse Le Mirail) ; elle est diplômée de L’École Supérieure des Arts Appliqués BOULLE et de l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré (BTS Arts textile & Impression), à Paris. En 1992, elle voyage en Chine : ce séjour marquera profondément son esprit et son travail. En 2001, elle quitte Paris pour s’installer en Ariège, où elle vit actuellement et poursuit ses recherches. Ses oeuvres ont été éditées ou achetées par différentes maisons d’éditions ou magasins : – Maison Pierre Frey – MC Décoration / Studio 09 – Edition voir*page1 – La Samaritaine – Marie-Claire Idées – Mistee (marque de l’artiste, série limitée et signée de tee-shirts sérigraphiés www.arthelenemongin.